Découvrez dans cet article ce qui souvent empêche les personnes de se lancer dans un projet d’aménagement et de décoration intérieure.  Et comment démystifier ces idées reçues et fausses croyances afin que vous puissiez bénéficier du bonheur d’être bien chez vous.

Passer des idées reçues à l’action

Quand j’entends parler d’aménagement et de décoration intérieure, et également lors de conversations avec des clients hésitants, plusieurs contre arguments à se lancer dans un projet de décoration reviennent systématiquement.  Ces idées reçues et croyances vous empêchent malheureusement, si vous ne vous en détachez pas, de profiter des bienfaits d’une décoration intérieure qui vous ressemble.

Est-ce pour moi?

Si vous êtes déjà passés outre ces idées reçues et si vous êtes décidés de vous lancer dans l’aventure d’un intérieur qui vous ressemble et vous remplit de bien-être et de sérénité, alors consultez mes prestations ou téléchargez l’ebook gratuit : « 10 étapes pour faire de mon habitation un intérieur qui me ressemble! »

Voici les 7 idées reçues

  1. La décoration, c’est très chouette, mais ce n’est pas pour moi car cela coûte trop cher

Pendant la période de préparation de mes activités telles qu’elles existent aujourd’hui, je parlais souvent à mes amis et mon entourage de mon projet.  Une des réactions que j’ai souvent entendue, c’est : « Super cool, c’est très créatif et vraiment super pour ceux qui peuvent se le permettre. Dommage, je n’ai pas d’argent à dépenser à cela ! ».

Outre le fait que cela m’a conduit à trouver des solutions concrètes afin de rendre la décoration accessibles à tous, cela m’a aussi permis de réfléchir à propos de cette croyance, car c’en est une !

Faites le test par vous-même. En faisant un petit recensement rapide de ce que vous avez dépensé en articles de décoration et peut-être même en meubles sur la dernière année.  Et même si vous n’avez rien dépensé, cela ne veut pas dire que cette croyance est réelle, car il est peu coûteux ou même pas du tout, de personnaliser son intérieur et le rendre agréable au quotidien. Intégrer un meuble ou un objet de famille, repeindre sans revoir tout l’aménagement, et surtout penser d’abord, quels sont vos besoins et vos priorités dans la décoration.

  1. J’adorerais changer la décoration intérieure mais ce sera pour plus tard, car tant que je suis locataire, je ne vais pas investir dans la déco

Cet argument, je l’entends suffisamment en Suisse où le pourcentage de locataires dépasse celui des propriétaires. Il est vrai que cela peut faire peur de se lancer dans un projet de décoration alors que vous êtes locataire, en termes d’investissement en temps, en argent ou par rapport aux choses à remettre en l’état avant de quitter les lieux.

D’un autre côté, y a-t-il une seule raison, en tant que locataire, pour ne pas vous sentir chez vous ??  CQFD, pas besoin d’en dire plus,  je pense.  Sauf qu’évidemment il y a plein de manières de rendre votre aménagement et décoration personnelle sans pour autant casser les murs ! Il y a un juste milieu qui vous fera vous sentir bien chez vous, tout en restant en bons termes avec votre propriétaire.

  1. J’attends avec impatience de déménager dans un espace plus grand, car pour l’instant je n’ai pas la place pour m’attacher à refaire la décoration.

Je parlais très récemment à une amie de la mise en place de mes offres, à quoi elle a répondu, c’est cool mais j’habite dans une coquille d’oeuf et il n’y a vraiment pas de place pour que je m’attache à un projet d’aménagement ou de décoration.

Si c’était vrai, la décoration serait uniquement réservée aux personnes ayant une villa ou beaucoup d’espace, et vous pouvez gentiment attendre de gagner au loto, pour autant que vous y jouiez.  Etes-vous privé du droit d’être bien chez vous car vous habitez un espace moins grand ? Dans tous les cas, moi je vous dis non.  Vous avez le droit tout autant que d’autres, à avoir une décoration intérieure qui vous convient!

  1. J’aimerais que mon chez moi soit très agréable à vivre et beau, le problème c’est que je n’ai pas les compétences requises

J’entends également souvent cette idée et pas seulement dans la décoration d’ailleurs.  Souvent dans notre société, les compétences sont présentées comme le résultat de formations ou d’études avant de pouvoir les développer.

Franchement, faut-il être architecte d’intérieur ou décorateur pour vous lancer dans l’aventure? Ne vous inquiétez pas pour vos compétences en la matière, mon but ici est de vous fournir, à moindre coût, ce dont vous aurez besoin pour vous lancer dans un projet, et même de vous y accompagner par des formules attractives si vous le désirez. Si cela vous intéresse (sinon vous ne seriez pas en train de lire cet article), c’est déjà une première étape vers votre projet de décoration.

  1. J’adorerais que ma décoration d’intérieur me ressemble, mais je ne suis pas créatif

D’emblée, il est souvent vrai que les idées ne viennent pas d’elles-mêmes. Ce qui est sans doute normal, vu qu’il est préférable dans un premier temps d’activer votre créativité, de la nourrir avant d’en attendre directement des idées.

C’est aussi le but de la démarche que je vous propose dans l’article Les 10 étapes … et dans l’ebook gratuit ci-dessous. En effet, les idées viennent en réfléchissant sur soi-même et sur ses réels besoins. En faisant ce petit travail d’observation de vous-même dans votre habitation, le fait de noter ce qui vous dérange et aussi de vous concentrer sur vos besoins plutôt que de déjà penser au prochain canapé que vous voudriez acheter, tout cela va au fur et à mesure faire apparaître des idées adéquates par rapport à vous, votre quotidien et votre style.

  1. Je m’en occuperai quand les enfants seront grands

Ici, je devrais laisser parler une amie avec qui je travaille, et qui a également trois jeunes enfants.  Leur intérieur correspond aux attentes et goûts de chacun d’entre eux tout en étant ordonné et esthétique.

Nous ferons prochainement un article en commun afin de vous raconter comment elle fait.  En tout cas, elle n’a pas attendu que ses enfants soient grands.  Pouvoir profiter d’un intérieur qui vous ressemble, c’est ici et maintenant!

  1. Je n’ai pas de goût

J’ai eu des clients qui ne savaient pas vers quel style se tourner ou qui ont peur de ne pas avoir du goût.  C’est donc aussi une peur, en plus d’être une idée reçue.  Tout comme la peur de ne pas être créatif ou le manque de confiance en soi par rapport aux compétences.

En se faisant guider ou en travaillant cette peur, vous vous rendrez compte que c’est plutôt une impression que l’on a par faute d’habitude d’exprimer ses envies et ses goûts.  Je vous amènerai, dans tous les cas, à pouvoir exprimer vos goûts, même les plus enfouis!

 

Débloquez votre situation et passez à l’action!